Les Bases du Yi King

Le Yi king est un système de divination millénaire d’origine chinoise. Simple mais qui répond toujours aux questions auxquelles on cherche des réponses précises.

Histoire du Yi King

Son origine chinoise a fait que son vocabulaire, ses références et son langage soient étranges pour l’Homme durant le XXI ème siècle. Le texte primaire concerne un style de vie qui a disparu depuis longtemps. Les explications qui en suivent ont été rédigées dans un langage plus actuel et plus compréhensible.

Si maintenant on lance trois pièces de monnaie dont l’envers diffère de l’endroit, avant le Yi King se servait de 50 tiges d’achillée. La valeur de chaque côté diffère de l’autre. Le nombre de lancées des pièces de monnaie est six fois.

A chaque coup on additionne la valeur des pièces de monnaie et on trace une ligne interrompue ou continue qui coïncide avec. Ainsi, un hexagramme est bâti. Une fois terminé, on se réfère au tableau des trigrammes, pour trouver son nombre et on peut donc lire les explications dans les pages qui suivent.

Utilisation du Yi King

pieces-chinoises- yi kingPour un maximum d’efficience, il est conseillé de formuler des questions simples au Yi King. Par exemple, une question complexe comme « Dois-je investir dans un nouvel appartement ou mettre de l’argent de côté ? » est à exclure car le Yi king aura des difficultés à y répondre. Dans ce genre de cas, il vaut mieux diviser la question en plusieurs parties et comparer les réponses reçues. Il est aussi déconseillé d’émettre des indications ou des directions lorsque l’on pose une question sur un sujet particulier. Par exemple, les résultats seront plus probants pour une question comme « Quelles sont les opportunités d’emploi qui me sont données actuellement » plutôt que « Vais-je bientôt trouver un emploi ? »

Après avoir choisi avec soin la question à poser, on en prendra note sur une feuille ou dans un carnet dédié spécialement au Yi King, en y ajoutant la date et l’heure pour ne pas l’oublier. Si la réponse déplaît, il ne faudra pas la changer pour autant!

Lancer des pièces

Lorsque la question est prête, on doit décider quel côté de la pièce sera considéré comme « face » (on choisit généralement le côté ou est inscrit la valeur de la pièce) et lequel sera considéré comme « pile ». Evidemment, on mettra à notre disposition un crayon et un papier pour écrire la question.

L’hexagramme sera tracé en montant du bas en haut jusqu’à la ligne supérieure.

C’est seulement après ces préparations que le moment de lancer les pièces de monnaie arrive. On peut choisir de les secouer dans un petit récipient ou bien dans nos mains. Il faudra bien sûr penser à la question en les remuant, puis les lancer sur une surface plane. Pour trouver la valeur totale du lancer il suffira d’additionner la valeur des côtés visibles des pièces de monnaie. Si la pièce tombe sur le côté « face », on notera deux. Si elle tombe du coté « pile », celle ci vaudra trois. Si le total additionné est un nombre pair (nombre yin), on considérera que c’est une ligne interrompue. Si c’est un nombre impair (nombre yang), on notera une ligne continue.example de yi king

Face = 2

Pile = 3

Nombre pair = ligne interrompue yin

Nombre impair = ligne continue yang

La ligne inférieure de l’hexagramme est formée par le premier lancer de pièces de monnaie. Le second lancer, la cinquième etc.

L’hexagramme sera tracé en montant du bas en haut jusqu’à la ligne supérieure.

Note : 0
Pas encore de commentaire

Déposez un commentaire

Votre adresse de contact ne sera pas affichée.